Horaires des messes et accueil paroissial

Lundi : 19h
Mardi : 8h45
Mercredi : 8h45 – 19h00
Jeudi : 8h45
Vendredi : 6h30 (Messe Rorate) – 19h00
Messe dominicale anticipée, samedi à 18h.
Messe dominicale à 10h30

Accueil / confession : Père Patrice Sonnier,
le mercredi de 17h à 19h30 à la sacristie.
Confession uniquement : Père Enrique,
le mardi et le vendredi de 17h00 à 19h00 à la sacristie
Un grand merci au Père Enrique de se rendre
disponible pour ces temps d’accueil.

EDITO

“Toujours prêts… pour le combat de la lumière contre les ténèbres ?”

Nous entrons aujourd’hui dans le temps de l’Avent (l’avènement). C’est le début d’une nouvelle année liturgique. Les trois premiers dimanches vont nous orienter vers l’attente du second avènement du Christ qui conclura l’histoire du monde et de l’humanité.

Cet avènement du Christ concerne TOUS les vivants, y compris ceux qui ne le savent pas. Nous, croyants, nous avons pour mission de témoigner de cette attente tout au long des semaines qui nous préparent à Noël. Il ne s’agit pas de préparer une fête qui oublie l’essentiel mais de se tenir en éveil.

Les trois lectures bibliques de ce dimanche nous invitent à changer notre regard sur le temps que nous vivons. Elles nous en rappellent le but ultime. Le Dieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob qui s’est fait connaître à Moïse est le Dieu de tous les peuples. Au nom de cette foi, le prophète Isaïe nous annonce qu’un jour viendra où toutes les nations se tourneront vers Jérusalem. Cette ville deviendra le signe du salut universel. La paix aura remplacé la guerre. Toutes les nations viendront célébrer la paix et le bonheur. Nous nous y préparons en marchant chaque jour “A la lumière du Seigneur.”

C’est aussi ce message que saint Paul adresse aux chrétiens de Rome et à chacun de nous. Il nous invite tous à une intensification de la vie chrétienne. Ainsi nous sommes invités à nous revêtir du Christ Jésus et à nous tenir prêts en permanence.

En écoutant l’Évangile, nous avons peut-être pensé à toutes les arches de Noé de nos magasins, c’est un véritable déluge de gentillesse, de douceur et de rêve qui se prépare. L’Évangile nous parle d’un autre déluge et comment Noé avait assisté à la montée inexorable des eaux. Il avait pris ses dispositions. Mais les gens qui ne s’étaient douté de rien ont tous été engloutis.

Tout cela nous renvoie à ce qui se passe dans nos villes inondées de lumière en pleine nuit, envahies par la verdure des sapins et par la musique commerciale ; beaucoup ne se doutent de rien : c’est le temps des fêtes. Jésus insiste : « Tenez-vous prêts, vous aussi ». Ne vous laissez pas distraire. Ne laissez pas passer votre chance. Nous avons une nouvelle arche de Noé : c’est la communauté des baptisés et elle est encore accessible. Toutes les familles de la terre sont invitées à marcher à la lumière du Seigneur.

Veiller c’est agir sur tout ce qui doit changer dans notre vie ; c’est rejeter toutes les formes d’égoïsme et d’indifférence ; c’est renoncer aux comportements qui nous détournent de Dieu et des autres. Mais le plus important, c’est de revêtir le Christ et de nous laisser habiter par l’amour et la Lumière qui sont en lui. Noël c’est Jésus qui est venu ; il continue à venir dans notre vie de tous les jours et il reviendra dans la gloire. Il est plus que jamais nécessaire de bien le mettre au centre de notre vie et de notre prière. Ce premier dimanche de l’Avent est là pour nous rappeler que nous sommes fils et filles de Dieu. Cela change tout dans notre vie de tous les jours.

L’Avent nous le dit. Ce temps doit être pour chacun de nous un moment de reprise spirituelle, une espérance ardente dans le Christ, car Dieu se refuse à désespérer de l’homme. Cette reprise permet tout ensemble un recentrement sur le Christ qui accomplit les promesses et la vocation du peuple de Dieu, en même temps qu’un élargissement qui se vit dans les familles et toutes les familles, car Dieu en son Fils, le Christ, est venu pour le monde.

Père Enrique Guedeja-Marron, M.Id.