• Scouts Unitaires de France...Réunion le 11 mai à 19h30
  • Exposition "Montmartre village urbain" du 21 au 25 avril 2015
  • Denier 2015
  • Quelle est la vocation de Musiques Sacrées à Saint-Pierre de Montmartre ?

Le Bon Pasteur

L’arrestation, dimanche 19 avril 2015, de l’individu soupçonné de préparer des attentats contre des églises en banlieue parisienne, crée un climat de tension et d’émotion. Dans le contexte d’aujourd’hui, renforcé par les drames vécus par les chrétiens d’Orient – et notamment après les exécutions de chrétiens éthiopiens dimanche dernier – le Saint-Père, le pape François, nous rappelle l’importance de la prière et de la miséricorde.

Il s’agit de confondre le cœur des bourreaux et de les amener à la conversion. Celle-ci ne peut être effective que dans la mesure où chaque baptisé prie, sans relâche, tout particulièrement dans les églises et les sanctuaires, ces lieux sacrés où Jésus est réellement présent au Saint-Sacrement. Mais cette prière doit absolument se prolonger et féconder toutes les activités au cœur du monde. Vivre en chrétien c’est vivre de l’Esprit de Jésus, plein de miséricorde et d’amour. Bien que réels, l’Eglise ne doit pas craindre les menaces et les dangers de ce monde ; elle doit se rendre aux périphéries, atteindre les âmes dans les retranchements du mensonge et du mal pour faire resplendir la Vérité et la Vie du Christ ressuscité. Dans un contexte similaire, les Apôtres étaient confrontés aux dangers qui pesaient sur eux à cause des Juifs et des soldats romains. Ils se tenaient repliés sur eux-mêmes, enfermés dans leur maison car la peur les terrassait. Mais le Christ les exhorte à sortir de leur retranchement pour être les témoins de sa résurrection en leur promettant d’être avec eux tous les jours (Jn 20,21).

Concrètement, il s’agit de chercher, d’entretenir et d’amplifier le dialogue interreligieux au cœur de la Cité, en respectant la neutralité de la laïcité républicaine et de ne pas se renfermer sur une attitude de méfiance. Ce n’est que dans ce dialogue et dans une connaissance réciproque approfondie que pourra se construire une société de paix et de liberté. Dans cette même dynamique, les églises doivent rester des lieux ouverts, des lieux d’accueil, conformes à l’esprit même de la religion catholique.

L’esprit d’ouverture et de dialogue est l’impératif missionnaire de l’Eglise car il répond explicitement à la parole du Christ, le Bon Pasteur : « Allez, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. » (Mt 10,16) Notre générosité missionnaire porte toujours du fruit et nous obtient de nombreuses bénédictions et grâces. Nous voyons les fruits de notre engagement missionnaire en faveur de l’annonce de la Bonne Nouvelle au cœur de notre village de Montmartre. La parole du Christ, le Bon Pasteur retentit ce dimanche au cœur de notre famille chrétienne : « J’ai encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos. » Plusieurs adultes demandent aujourd’hui à recevoir le baptême. Quelle joie ! Ils disent éprouver le besoin de connaître personnellement le Christ, de pouvoir apprendre à le prier pour que le monde ne sombre pas dans le chaos. Comme ils sont nombreux ces hommes et ces femmes qui ne connaissent pas encore Jésus mais qui éprouvent une soif profonde de plénitude. A nous d’en être les acteurs et les témoins : Christ est notre Vie !

Devenus disciples du Christ par notre baptême, nous devons répondre à cette belle et grande mission : ouvrir les portes de notre belle église à tous ceux et celles qui veulent devenir membres à part entière du corps du Christ.

Père Patrice Sonnier, Curé, M. Id