HORAIRES / ACCUEIL

Inscription à l'aumônerie / catéchisme et ateliers de la foi

Rentrée de l'aumônerie vendredi 22 septembre
Rentrée du catéchisme et des ateliers de la foi
mardi 26 septembre à 15h15 // samedi 30 septembre à 10h00

FICHE D'INSCRIPTION

A renvoyer sur contact@spmontmartre.com
 

 

HOURS OF MASSES

No Mass on Monday
From Tuesday still Friday 8:45 am
Early Sunday Mass Saturday at 18:00 pm
One Mass Sunday at 10:30 am

HORAIRES DES MESSES

Pas de messe le lundi
Du mardi au vendredi 8h45
Messe dominicale anticipée
Le samedi à 18h
une seule messe le dimanche à 10h30
Accueil et Confessions par les prêtres
à la sacristie de l’église le mercredi
17h – 19h30

EDITO ET MAGAZINE D’INFORMATIONS PAROISSIALE, EN MARCHE VERS DIMANCHE…

Les chrétiens ne doivent pas renoncer
à relever le défi du témoignage
de leur foi

Alors que le monde est profondément agité par le phénomène religieux dans l’espace public, le chrétien ne doit pas renoncer à relever le défi du témoignage de sa foi vivante au Christ Jésus, le Prince de la paix, dans un esprit de profond respect. Le débat actuel se nourrit de peur et de défiance à l’égard de l’expression du religieux. Parmi les raisons il y a celle de la peur irrationnelle conséquence d’une absence de repère éthique et moral et d’une vacuité intérieur. La semaine qui s’ouvre devant nous, nous invite à prendre part à ce débat à l’aune de la Parole de Dieu. Comment rendre à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ? Quelle place devons-nous donner au Christ dans notre vie quotidienne ? Par quel engagement dans la société mon attachement au Christ peut -il se manifester ?

Par son apostolat, l’Église et tous ses membres doivent d’abord annoncer au monde le message du Christ en paroles et en actes et lui communiquer sa grâce. Cela s’accomplit principalement par le ministère de la parole et des sacrements tout particulièrement le dimanche à la messe et se prolonge dans les tâches de la vie quotidienne inspirées de l’Evangile. Aujourd’hui, se posent des questions fondamentales sur le devenir de l’humanité en matière d’éthique et de culture de vie et se répandent de très graves erreurs tendant à ruiner radicalement la religion, l’ordre moral et la société humaine elle-même. Nous devons, chacun suivant nos talents, prendre une part plus active selon l’esprit de l’Église, dans l’approfondissement et la défense des principes chrétiens, comme dans leur application adaptée aux problèmes de notre temps.

Vous avez chers frères et sœurs d’innombrables occasions d’exercer l’apostolat d’évangélisation et de sanctification. Le témoignage même de votre vie chrétienne et les œuvres que vous accomplissez dans un esprit de service et de charité sont puissants pour attirer les hommes à la foi et à Dieu ; le Seigneur dit en effet : « Que votre lumière brille devant les hommes pour qu’ils voient vos œuvres bonnes et glorifient votre Père qui est aux cieux » (Mt 5, 16). Cet apostolat cependant ne consiste pas dans le seul témoignage de la vie ; le véritable apôtre cherche les occasions d’annoncer le Christ par la parole, soit aux incroyants pour les aider à cheminer vers la foi, soit aux fidèles pour les instruire, les fortifier et les inciter à une vie plus fervente, « Car la charité du Christ nous presse » (2 Co 5, 14). C’est dans les cœurs de tous que doivent résonner ces paroles de l’Apôtre : « Malheur à moi si je n’évangélise pas » (1 Co 9, 16).

Souvenons-nous que tout commence et tout s’achève dans le Christ qui nous convoque dans le lieu qu’il habite, le sanctuaire de l’église. Le chrétien qui oublie la Pierre angulaire ne peut que se perdre dans les méandres du monde. Sa vie, construite sur le sable mouvant du monde, ne peut que conduire à l’effondrement.

Je retiens comme leçon de mon pèlerinage sur les pas de Saint Patrick, la force de sa prédication empreinte de respect et de miséricorde mais intensément nourrie de l’esprit d’évangélisation.

Ensemble osons nous rendre aux périphéries existentielles pour rejoindre tant d’hommes et de femmes en errance et conduisons-les au Christ, présent au milieu de notre assemblée priante de dimanche prochain.

 

Père Patrice Sonnier, curé, M. Id

 

 

 

 

 

 

 

PROJET DE MISE EN LUMIERE

La lumière, outil et matière

L’année qui s’ouvre devant nous verra le 870e anniversaire de la consécration de la première pierre de notre église, à Pâques de l’an 1147, par le pape Eugène III, en présence de saint Bernard de Clairvaux et de l’abbé de Cluny, Pierre le Vénérable.

A cette occasion, l’Association pour le Rayonnement de Saint-Pierre de Montmartre, en partenariat avec Cathy Olive, scénographe, propose un projet de mise en lumière qui mettra en valeur les éléments d’architecture et de lumière à l’intérieur de l’édifice.

L’agencement entre la pierre, la lumière naturelle et la lumière artificielle a fait l’objet d’une étude scientifique et technique d’un grand intérêt en faveur de la mise en valeur du patrimoine : la matière appelle la lumière, celle qui provient de la position et de l’orientation du territoire par rapport au système solaire et aux points cardinaux. Leurs rapports mutuels combinés à la structure de l’espace initient à la dimension temporelle.

Cette lecture architecturale, la destination culturelle et la dimension scénographique sont autant de paramètres participant au projet de la mise en lumière de Saint-Pierre de Montmartre.

Nous sommes honorés d’avoir reçu un si beau patrimoine en héritage, d’en prendre soin, de le valoriser et de le transmettre aujourd’hui. Saint-Pierre de Montmartre doit réaffirmer son attractivité et son rayonnement, il est important de redonner à notre église la place qu’elle mérite.

Père Patrice Sonnier