DIMANCHE 26 JUIN // Célébration des confirmations 10h30  (messe unique)

Informations et horaires des messes en juillet – août
Messes :
mardi, mercredi, jeudi et vendredi 8h45.
Pas de messe le lundi.
Messe dominicale anticipée le samedi à 18h00.
Une seule messe le dimanche à 11h00.
Permanence des prêtres en juillet – août :
le jeudi de 17h à 18h30.
Le secrétariat sera fermé du 8 au 21 août.
 Messe de rentrée
et accueil des nouveaux paroissiens,
déjeuner sur l’herbe, inscriptions à l’aumônerie,
catéchisme , Ateliers de la foi, Scoutisme.
Dimanche 18 septembre 2015 à 11h00

EDITO
«Laisse les morts enterrer leurs morts…». Lc 7, 60

Parmi les œuvres de miséricorde corporelles, il y a la pratique de justice qui plaît à Dieu d’ensevelir nos morts (Mt 25, 31-46). Le Christ serait-il contradictoire dans ses paroles au point de nous inviter à une pratique (Mt 25, 1-46) puis, de nous l’interdire par la suite (Lc 7, 60) ? Auquel cas, sa Parole nous dérange vraiment. Et bien, choisissons, ce dimanche, de sonder ce qui nous dérange. Peut être dans ce qui nous dérange se trouve justement la grâce de conversion qui nous permet de suivre le Christ.

Ce qui nous dérange, notre malaise avec la Parole de Jésus viendrait du fait de la mauvaise compréhension que nous en faisons. Pour cela, nous avons besoin d’aide pour saisir le fond de la pensée de Jésus et nous laisser faire par la grâce qu’elle porte. D’expérience, nous savons qu’une question mal comprise par un interlocuteur mérite d’être reformulée. Pour nous, Jésus reforme sa Parole : à l’heure du choix, veux-tu ne plus te réfugier derrière ta peur, tes limites, tes fausses excuses, tes mensonges et tes subterfuges ? La mort fait allusion à un certain passé, à ce qui a été. On ne peut pas suivre le passé. C’est pourquoi Jésus, qui est « Je suis », nous dit : « Suis-moi ».

Suivre Jésus, c’est suivre la Vie et son présent. Et le propre de la vie c’est d’être sans cesse créatrice. Nous soustraire à cette puissance, c’est nous mettre en danger, à l’écart du dynamisme de vie. C’est s’occuper de ce qui passe et qui est appelé à mourir de sa bonne mort, «Laisse les morts enterrer leurs morts…» dit Jésus. Nous défaire de ce qui a été, de notre passé moins glorieux, pour nous tourner vers ce qui est réalité aujourd’hui : vivre du Christ et de son Evangile. Vivre du Christ et de son Evangile, c’est ne pas rester prisonnier du passé, céder au découragement. Mais, éclairer chacune de nos relations à la lumière de l’Evangile. Vivre l’Evangile est un chemin de lumière. Enterrons donc les ténèbres, enterrons notre passé, nos remords et nos peurs pour faire du neuf avec ce qui est là et ceux qui sont là. Pour le chrétien, elle est là, la grâce de conversion qui émane de la Parole de Jésus ce dimanche. Avec les jeunes qui reçoivent le sacrement de la confirmation des mains de Mgr Eric de Moulins-Beaufort, et de ceux qui professent leur foi ce dimanche, dans la force de l’Esprit Saint, ouvrons-nous au vent du neuf pour être des hommes et des femmes qui veulent vivre au vent de Dieu.